أدخل عنوان الموقع

أدخل شعار الموقع




Wael Zuaiter a vécu à Naplouse dans la maison qui fait actuellement office de bureau pour Project Hope. Naila, sa soeur, vit toujours au dernier étage de ce bâtiment dessine par leur père Adel Zuaiter. Wael Zuaiter est né le 2 janiver 1934. La maison familiale se présentait alors comme un lieu de sérénité, hors des tensions extérieures. Sa famille et ses amis se souviennent toujours de Wael comme d'un enfant intelligent et poli.

Il n'avait que treize ans lors qu'en 1937 il rejoint, avec ses camarades de classe, une manifestation contre le vote de partition de la Palestine par les Nations Unies. En 1948 vient la guerre. Une vague de violence et de sang ravage la Palestine. Comme toutes les écoles en Palestine, celle de Wael suspend ses cours et met à disposition des milliers de réfugiés ses salles de classes comme dortoirs.
Se souvenant des jours de 1948, Wael peut aisement prévoir la tragédie de juin 1967 quelques mois à l'avance. D'Italie où il vit alors, il écrit à sa soeur: "Le mouvement sioniste veut faire avec les Palestiniens ce que les Americains ont fait avec les Indiens et ce que les Australiens ont fait avec les Aborigènes. Chaque Palestinien devrait se battre contre l'occupation israélienne quelqu'en soit le coût dans le but de préserver Israël de détruire la Palestine arabe.
Alors Wael décide qu'il doit agir. Il change d'adresse et commence à établir un réseau de contacts avec les politiciens, journalistes et intellectuels. Sa carrière de porte-parole de la résistance avance rapidement. A la fin 1968, il a déjà établi les fondements d'un comité italien de support au peuple palestinien dans lequel toute la gauche italienne s'investira. Les luttes d'Amman de 1970 desquelles Wael est témoin intensifieront ses activités en tant que combattant non-armé. Il rencontre chaque journaliste italien interessé par le monde arabe ou le conflit au Moyen Orient et pas un d'eux ne manquera d'être marqué par la force de ses arguments calmes et raisonnés. Suite à une correspondance avec un mouvement estudiantin, il réunit 20'000 étudiants sur la place de Milan pour écouter Abu Omar, un des associés d'Arafat.
Durant la dernière semaine de sa vie, Wael savait qu'il ferait face à la mort sous peu. Il confie alors à un ami: "Si je parle, ils me tueront." Peu après, Golda Meir annoncera que "la résistance palestinienne sera détruite, où qu'elle soit". Une semaine avant sa mort, il écrit à un représentant du Fatah: "Je pensais quitter Rome mais maintenant j'entends que Golda Meir menace les Palestiniens où qu'ils soient."
Le 16 octobre 1972, à 22 heures trente, la Piazza Annibaliano de Rome est presque vide. Un homme rentre à son appartement. Il est exécuté par les israéliens qui lui tirent trois balles dans le dos. On retrouvera 9 autres balles dans son corps.

Toute la vie de Wael Zuaiter a été un dévouement à la recherche d'une solution pour son peuple. C'est une vie d'exil. Wael, comme des millions de Palestiniens a été obligé de quitter son pays natal et devint un porte-parole de la cause palestinienne à travers le monde. Mieux que n'importe qui, Wael savait montrer que les Palestiniens, comme chaque peuple, ne désiraient rien de plus que de vivre en paix et en sécurité.

Informations extraites de Janet Venn-Brown: FOR A PALESTNIAN, A Memorial to Wael Zuaiter



Wael Zuaiter by Emily Jacir
Detail of Emily Jacir's mixed media installation



AddThis Social Bookmark Button
English (United Kingdom)

Volunteer in Palestine

Old City - Nablus Map

http://www.nablusguide.com/images/banners/oldcity-map.gif

Personnalities From Nablus

Copyright © 2014. All Rights Reserved.